Jeu vidéo (page 7)

 
Jeu vidéo
 



Jeux vidéo pour systèmes de collection et consoles de jeux, sur cassette, cartouche ROM, disquette, CD-ROM, GD-ROM...


706 contenus distincts sont actuellement enregistrés sous cette catégorie.

1234567891011121314151617

Silhouette Mirage de Treasure et ESP sur PSX (version US NTSC)



Au panthéon des jeux d’exception pas (pour autant) aussi connus qu’ils ne le devraient, se trouve le plutôt tardif mais néanmoins jouissif Silhouette Mirage (de son vrai nom シルエットミラージュ, soit Silhouette Mirage: Reprogrammed Hope... Pardon du peu, c’est Wikipédia qui le dit votre auteur favori n’étant pas nippo-no-phone...)


Silhouette Mirage de Treasure et ESP sur PSX (version US NTSC)

Strider 2 (et Strider aussi) de Capcom pour PSX (2000)



Il faut reconnaître une chose aux gens de Capcom : c'est qu'il ne font pas de favoritisme. Enfin, pas trop. À l'opposé d'un Konami qui réserv(e) ses titres glorieux à Sony (vous savez de quoi je parle, hein ?), le Capcom des années 1990 adapte et sort des jeux réussis tour à tour sur PC, sur consoles Nintendo, sur Sega Saturn, puis Dreamcast et enfin, bien sûr, sur Sony PlayStation puis PSOne...


Strider 2 (et Strider aussi) de Capcom pour PSX (2000)

Metal Gear Solid de Hideo Kojima pour Sony PlayStation (édition PAL FR pour PSX et PSOne)



On ne présente plus les jeux Metal Gear Solid de Konami. Ces titres d’action-aventure, de tir et —surtout— d’infiltration en 3D avec une vue à la troisième personne sont dus au génie créatif d’un passionné de cinéma : Hideo Kojima. Ils se caractérisent notamment par un soin particulier apporté aux détails (objets, personnages, décors, scénario, etc.), par une vision pessimiste de la violence, parfois qualifiée de «pacifiste» (le comble pour des jeux de guerre !) et surtout par une mise-en-scène et par une bande-son proprement cinématographiques.


Metal Gear Solid de Hideo Kojima pour Sony PlayStation (édition PAL FR pour PSX et PSOne)

Vib Ribbon de Sony pour Sony PlayStation (complet en version PAL UE)



Aujourd'hui entré au musée, Vib Ribbon (Sony Computer Entertainment, 1999, 2000 pour l'Europe) est l'un des premiers exemples du soutien apporté par le géant japonais au jeu vidéo expérimental dès la PS One. Si on ne présente plus le jeu lui-même (dans lequel la musique occupe une place prépondérante), il faut néanmoins dire qu'il est aujourd'hui une pièce de collection de choix, notamment pour sa bande originale. Wikipédia en résume ainsi les mécanismes : « Le joueur dirige Vibri, un personnage en fil de fer ressemblant à un lapin, qui court sur une ligne (appelée Vib-Ribbon(Littéralement, «Ruban vibrant» (Ndlr).)), sur laquelle se présentent des obstacles qui dépendent du type et du rythme de la musique. Chaque niveau ne dure que le temps d'une chanson.»


Vib Ribbon de Sony pour Sony PlayStation (complet en version PAL UE)

Wing Commander III, le jeu avec Luke Skywalker (1995)



Mark Hamill = Luke Skywalker, donc Wing Commander III = le jeu avec Luke Skywalker. Ah... Non, ça ne marche pas ? Dommage. Bon, de toutes manières c’était juste histoire d’avoir un titre racoleur. Un titre qui attirerait tous ceux qui ont joué à la saga des W. C. sur PC au début des années 1990. Aaaaah, les Kilrathi ! Que d’épiques souvenirs ! Quels nobles adversaires ! Que d’émotion lorsque la gueule... Oui, la gueule du premier d’entre eux apparaît à l’écran... Ces funérailles avec les honneurs militaires... Mais je m’égare : ça, c’était dans le premier jeu de la série. Alors, qu’apporte de nouveau ce Wing Commander troisième du nom ?


Wing Commander III, le jeu avec Luke Skywalker (1995)

Les Chevaliers de Baphomet de Virgin Interactive pour PC (édition big box originale en Français de 1996)



Les Chevaliers de Baphomet est un (très bon) jeu vidéo d’aventure développé par les Britanniques de Revolution Software pour MS DOS/Windows, Mac et PlayStation. Il est sorti fin 1996. Un des derniers Point’n click de la grande époque du genre (dans le sillage des jeux de LucasArts), encensé par la critique et adapté jusque tardivement sur une quantité de systèmes (dont la GBA !), LCdB a connu une suite également couronnée de succès qui utilise le même moteur 2D : intitulée Les Chevaliers de Baphomet : les Boucliers de Quetzalcoatl (Broken Sword II: The Smoking Mirror), elle est sortie en 1997.


Les Chevaliers de Baphomet de Virgin Interactive pour PC (édition big box originale en Français de 1996)

Boîtier SteelBook pour le jeu Dishonored (edition allemande, boîtier métallique seul)



Voici le boîtier métallique ou SteelBook commercialisé en Allemagne pour le jeu Dishonored (versions PC / XBOX 360 ; G1 ; format DVD), à l’état de neuf.

En savoir plus sur Boîtier SteelBook pour le jeu Dishonored (edition allemande, boîtier métallique seul) ...


Boîtier SteelBook pour le jeu Dishonored (edition allemande, boîtier métallique seul)

Boîtier SteelBook pour le jeu Dishonored (edition canadienne, boîtier métallique G1 seul)



Voici le boîtier métallique ou SteelBook distribué uniquement au Canada pour le jeu Dishonored (versions PC / XBOX 360 ; G1 ; format DVD), en très bon état.

Afficher la suite Boîtier SteelBook pour le jeu Dishonored (edition canadienne, boîtier métallique G1 seul) ...


Boîtier SteelBook pour le jeu Dishonored (edition canadienne, boîtier métallique G1 seul)

Dishonored : matériel promotionnel, édition limitée, collector... Le guide exhaustif



On ne présente plus LE jeu d’action-aventure à l’univers sombre, à la fois néo-victorien et Steam punk, qui se joue à la première personne : vous aurez reconnu Dishonored, le jeu à la direction artistique particulièrement inspirée. Cette création du studio lyonnais Arkane (sous la direction artistique exceptionnelle de Victor Antonov et Sébastien Mitton), présentée (abusivement ?) comme un jeu-de-rôles a connu dès sa sortie à l’automne 2012 un succès qui a largement dépassé les espoirs de son éditeur, Bethesda. En conséquence, il a été annoncé par ce dernier que le jeu était une nouvelle franchise à côté, par exemple, des illustres Elder Scrolls.

Afficher la suite Dishonored : matériel promotionnel, édition limitée, collector... Le guide exhaustif ...


Dishonored : matériel promotionnel, édition limitée, collector... Le guide exhaustif

Stalker aka S.T.A.L.K.E.R. Shadow of Chernobyl. Jeu PC. Édition boîtier métal (Radiation edition)



S.T.A.L.K.E.R. Shadow of Chernobyl (GSC / THQ) fit date lors de sa sortie, en 2007, en raison d’une date de sortie constamment repoussée (le jeu était initialement prévu pour 2004), d’une qualité technique (graphique) exceptionnelle, d’un univers profondément original et d’un gameplay ouvert, riche et relativement hardcore : des traits rares pour un jeu de tir à la première personne. Il faut dire que le scénario en est directement quoique librement inspiré du roman d’anticipation d’Arcadi et Boris Strougatski, Stalker (également connu comme Pique-nique au bord du chemin) qui a aussi donné lieu à une adaptation cinématographique par le maître du cinéma soviétique, A. Tarkovsky (sous le titre de Stalker).


Stalker aka S.T.A.L.K.E.R. Shadow of Chernobyl. Jeu PC. Édition boîtier métal (Radiation edition)

The Dark Eye: Drakensang, de Radon Labs / DTP Entertainment AG pour compatibles PC (2009)



The Dark Eye: Drakensang, sorti en 2009 sur ordinateurs PC fonctionnant avec Windows XP ou Vista, est un jeu de rôle moderne, mais d’inspiration résolument classique, puisqu’il offre une interface fortement réminiscente de celle de Baldur’s Gate. Exploitant la licence du jeu de rôle sur table allemand Das Schwarze Auge (The Dark Eye / L’Œil noir), celui-ci a tout naturellement été développé par un studio allemand (Radon Labs) et publié par les Hambourgeois de DTP Entertainment.


The Dark Eye: Drakensang, de Radon Labs / DTP Entertainment AG pour compatibles PC (2009)

Ikaruga de Treasure / ESP, shooter pour Sega Dreamcast (jeu complet en version japonaise NTSC)



Ikaruga (斑鳩) de Treasure / ESP est un shoot’em up de dernière génération (réalisé en 3D, mais avec un look 2D à défilement vertical) qui a été présenté comme la suite de Radiant Silvergun. Il est des mêmes développeurs que ce dernier (quant à lui disponible sur Saturn), à savoir des anciens de Konami partis créer une petite société nommée Treasure... Les similitudes, toutefois, s’arrêtent là.


Ikaruga de Treasure / ESP, shooter pour Sega Dreamcast (jeu complet en version japonaise NTSC)

Diablo II (2) Expansion Set: Lord of Destruction, de Blizzard Entertainment pour ordinateurs PC / Windows (extension pour Diablo II)



Diablo II (2) Expansion Set: Lord of Destruction est le nom de l’extension officielle commercialisée en 2001 par Blizzard Entertainment pour le jeu Diablo II (2000). Dans ce titre qu’on ne présente plus, fondateur du genre action RPG pour ordinateurs, seules les caractéristiques minimales du jeu de rôles ont été conservées, à savoir une trame scénaristique de fond (le background), des quêtes (elles se réduisent à trouver un objet ou à vaincre un ennemi), des caractéristiques chiffrées pour les personnages et créatures, un système de progression du / des personnage(s), un système de « compétences » ou « talents » (qui comprend la magie), et la gestion de l’équipement et des trésors collectés. Tout disparaît, cependant, derrière un gameplay à la souris d’une simplicité extrême, uniquement orienté « action ».


Diablo II (2) Expansion Set: Lord of Destruction, de Blizzard Entertainment pour ordinateurs PC / Windows (extension pour Diablo II)

Sargon III de Hayden Software (Compatible Apple II, II plus, IIe, IIc et IBM PC)



Troisième opus de la désormais célèbre série de jeu d’échecs pour ordinateurs : Sargon III, modestement sous-titré The Ultimate in Computer Chess et programmé comme il se doit par le couple Dan et Kathleen “Kate” Spracklen, est édité comme ses prédécesseurs par Hayden Software. Fait remarquable, la première édition du jeu développé spécialement pour Motorola 6502 (en disquettes et en 1983) contient à la fois la version pour l’Apple II et une version pour son concurrent malheureux, le rare IBM PC Junior (IBM PC Jr). Comme ses prédécesseurs, Sargon III se distingue surtout par la qualité de son I.A., l’interface étant quant à elle spartiate (les coups sont saisis successivement sur deux colonnes en mode texte).


Sargon III de Hayden Software (Compatible Apple II, II plus, IIe, IIc et IBM PC)

Sargon II de Hayden Software (Atari 4 / 8 / 1200 cassette 16K)



Deuxième version (révisée) du programme de jeux d’échecs pour micro-ordinateurs Sargon. Sargon II reprend l’intelligence artificielle programmée en assembleur par Dan et Kathleen “Kate” Spracklen qui avait fait le succès du premier du nom et qui demeure tout à fait capable de mettre à mal un joueur amateur.


Sargon II de Hayden Software (Atari 4 / 8 / 1200 cassette 16K)

Mercenary de Novagen Software (1985) pour Commodore 64 (version cassette)



Jeu (relativement) méconnu qui possède pourtant une communauté de retrogamers bien active, Mercenary: Escape from Targ de Paul Woakes est un des premiers jeux de type bac-à-sable qui possède une fin réellement ouverte. Aujourd’hui éclipsé par un de ses célèbres prédécesseurs, à savoir Elite, Mercenary a pourtant donné lieu à deux suites tout aussi réussies que l’original et il possède une profondeur de jeu inégalée.


Mercenary de Novagen Software (1985) pour Commodore 64 (version cassette)

Othello de CBS / Texas Instruments pour ordinateur Ti99-4/A (complet, solid state cartridge)



La meilleure version du jeu Othello pour ordinateurs 8-16 bits : celle-ci est basée sur le jeu électronique portable de Gabriel Industries (Computer Othello), commercialisé aux USA en 1980 et programmé par Rob Phillips à l’Université de Maryland. 10 niveaux de difficulté, jeu seul contre l’ordinateur ou à deux.


Othello de CBS / Texas Instruments pour ordinateur Ti99-4/A (complet, solid state cartridge)

Mayhem de Mr Micro et Commodore Business Machines pour Commodore 64 (cassette)



Jeu rare, qui ne figure pas dans les bases de données (comme Lemon 64), Mayhem fut publié par Commodore UK pour le tout nouveau micro-ordinateur 64 que la firme commercialisait en 1982 !


Mayhem de Mr Micro et Commodore Business Machines pour Commodore 64 (cassette)

Zork I: The Great Underground Empire d'Infocom pour MS-DOS



Zork: The Great Underground Empire (1980) est un jeu d’aventure textuel, ou « fiction interactive », qui a été programmé, puis porté sur la plupart des ordinateurs du marché à partir de sa version originale pour Mainframe, par Dave Lebling et Marc Blank à la fin des années 1970. Il est également le premier jeu commercialisé par Infocom.


Zork I: The Great Underground Empire d\'Infocom pour MS-DOS

Le Mystère de Kikekankoi, de Loriciels pour Amstrad CPC 464 / 664 / 6128 (cassette)



Le Mystère de Kikekankoi (1985) est un jeu d’aventure illustré « classique » (les commandes sont saisies et interprétées) de l’éditeur français Loriciels. Développé par L. Benès, D. Berchiatti, et R. Nicolle, il est sorti à l’origine pour Oric 1 et a ensuite été adapté pour ZX Spectrum et Amstrad CPC.


Le Mystère de Kikekankoi, de Loriciels pour Amstrad CPC 464 / 664 / 6128 (cassette)


1234567891011121314151617