Référence (page 2)

 
Référence
 



Retrouvez dans cette catégorie les articles de référence publiés sur Vintage-Era et les liens externes.


58 contenus distincts sont actuellement enregistrés sous cette catégorie.

123

Ordinateurs familiaux Atari 8 bits (modèles 400, 800, XL et XE, 1979-1992)



La gamme d’ordinateurs familiaux 8 bits d’Atari comprend les modèles commercialisés entre 1979 et 1992 qui ont en commun un processeur MOS Technology 6502 (comme l’Apple II), une compatibilité logicielle quasi totale, et qui appartiennent, pour ce qui est de leur conception, à trois générations différentes de matériel. La première génération est celle des modèles 400 et 800 (1979-1982) ; la deuxième génération est celle des modèles XL (600XL, 800XL, et 1200XL : 1982-1985) ; enfin, la troisième génération est celle des modèles XE (65XE, 130XE, XE Game System et 800XE : 1985-1987).

En savoir plus sur Ordinateurs familiaux Atari 8 bits (modèles 400, 800, XL et XE, 1979-1992) ...


Ordinateurs familiaux Atari 8 bits (modèles 400, 800, XL et XE, 1979-1992)

Atari Video Computer System / Atari 2600 (console de jeux vidéo de deuxième génération, 1977-1991)



L’Atari Video Computer System est lancé sur le marché américain en octobre 1977 au prix de 199 USD : cette console de jeux vidéo de salon appartient à la deuxième génération de matériel, et se distingue de la génération précédente par la présence d’un port cartouche, permettant de changer de jeu, par des graphismes en couleurs (si la télévision familiale le permet), et par un microprocesseur performant, à savoir un 6507 de MOS Technology cadencé à 1,19 MHz. Avec ce produit phare, directement opposé au Fairchild Channel F, Atari espérait à la fois stimuler et dominer le marché domestique du jeu vidéo, tout en profitant de l’expérience qu’il avait acquise dans le domaine des jeux d’arcade (à la fois pour le matériel et pour le logiciel).

Voir l'article Atari Video Computer System / Atari 2600 (console de jeux vidéo de deuxième génération, 1977-1991) ...


Atari Video Computer System / Atari 2600 (console de jeux vidéo de deuxième génération, 1977-1991)

Chronologie du jeu vidéo et de l'informatique ludique



Voici une chronologie générale de l’informatique ludique et du jeu vidéo, de 1970 à 2007, dans le monde et en France.

En savoir plus sur Chronologie du jeu vidéo et de l'informatique ludique ...


Chronologie du jeu vidéo et de l\'informatique ludique

Sega Saturn (console de jeux vidéo de cinquième génération, 1994-2000)



Fort du succès de la Genesis / Mega Drive, du moins en Amérique latine, en Amérique du Nord et en Europe, les équipes de SEGA s’attelèrent dès février 1993 au développement d’une console de jeux de nouvelle génération qui devrait leur permettre de dominer le marché du jeu vidéo domestique 32 bits. À cette fin, un projet nommé Aurora, puis deux sous-projets concurrents (Mars et Saturn) furent lancés. Rien ne pouvait alors laisser présager que la console qui en sortirait causerait, indirectement, la fin de l’activité de constructeur de la firme.

En savoir plus sur Sega Saturn (console de jeux vidéo de cinquième génération, 1994-2000) ...


Sega Saturn (console de jeux vidéo de cinquième génération, 1994-2000)

Sega Dreamcast (console de jeux vidéo de sixième génération, 1998-2001)



La Dreamcast (en Japonais : ドリームキャスト; abr. DC) est une console de jeux vidéo japonaise de sixième génération (à base de processeur 128 bits d’Hitachi). Celle-ci a été conçue, puis commercialisée par SEGA Corporation entre novembre 1998 (date de sa sortie au Japon) et mars 2001 (date de l’abandon par le constructeur du marché des consoles).

En savoir plus sur Sega Dreamcast (console de jeux vidéo de sixième génération, 1998-2001) ...


Sega Dreamcast (console de jeux vidéo de sixième génération, 1998-2001)

Epyx (1978-1993)



Epyx, Inc. est à la fois un studio de développement et une société d’édition de jeux vidéo, principalement sur ordinateurs, qui a existé de la fin des années 1970 jusqu’au début des années 1990. La compagnie a été créée sous le nom Automated Simulations par Jim Connelley et Jon Freeman en 1978. Le nom Epyx (Computer Software) est utilisé par elle à ses débuts comme une marque pour éditer des jeux orientés action. Jon Freeman (qui sera un des auteurs d’Archon) la quitte en 1981 pour créer sa propre société (FreeFall Associates). Dirigée alors seulement par Jim Connelley, la société connaît alors une phase de réorganisation (comprenant la création de l’équipe de développement nommée The Connelley Group), puis elle est renommée Epyx en 1983. Epyx est déclarée en faillite en 1989 et réduit ses effectifs, mais continue de développer des jeux jusqu’à sa disparition, en 1993.

Afficher la suite Epyx (1978-1993) ...


Epyx (1978-1993)

Archon: The Light and the Dark, de Free Fall Associates (1983, jeu de stratégie pour 1-2 joueurs)



Archon (The Light and the Dark) est un jeu de stratégie original, fortement inspiré des échecs et qui se joue tour par tour à un ou deux joueurs (dans le premier cas, contre l’ordinateur). Il a été développé sur Atari 800 en 1983 par Jon Freeman, Anne Westfall, et Paul Reiche III, ces derniers s’étant associés au sein du studio FreeFall Associates. Sa commercialisation a ensuite été assurée par Electronic Arts.

Voir l'article Archon: The Light and the Dark, de Free Fall Associates (1983, jeu de stratégie pour 1-2 joueurs) ...


Archon: The Light and the Dark, de Free Fall Associates (1983, jeu de stratégie pour 1-2 joueurs)

Commodore 64 (C64) de Commodore Business Machines Inc. (1982)



Le Commodore 64 est un micro-ordinateur ou ordinateur individuel (Personal Computer) américain à base de processeur 8 bits MOS Technology 6510 et pourvu de 64K de RAM. Il a été construit et commercialisé par Commodore Business Machines Inc., puis par Commodore International, de 1982 jusqu’en 1993. Sa longévité exceptionnelle fait qu’il a été assemblé dans de nombreuses usines à travers le monde, notamment aux États-Unis, en Allemagne, au Japon, à Hong-Kong, et en Chine, et qu’il a connu trois déclinaisons majeures (Commodore 64, Commodore 64c et Commodore 64G) et un modèle portable (Commodore SX-64).

Afficher la suite Commodore 64 (C64) de Commodore Business Machines Inc. (1982) ...


Commodore 64 (C64) de Commodore Business Machines Inc. (1982)

Apple //c d'Apple Computer (1984)



Dernier ordinateur 8 bits de la marque à la pomme, l'Apple //c (souvent orthographié « Apple IIc » et parfois « Apple 2c », le « c » signifiant « compact ») est aussi son premier portatif. Il aurait été conçu, selon la légende, pour contrer le succès grandissant rencontré par les clones de son grand-frère, l'Apple //e.

Afficher la suite Apple //c d'Apple Computer (1984) ...


Apple //c d\'Apple Computer (1984)

Mandragore, jeu de rôle pour ordinateurs d'Infogrames (1985)



Mandragore est un jeu de rôle sur ordinateur français « culte » (le premier du genre en Français) qui a été développé par Marc Cecchi et commercialisé par Infogrames fin 1984. Disponible sur support disquette 5,25’’, 3,5’’, cassette ou micro-disque (selon les versions), il se présente dans une épaisse boîte en plastique transparent, pourvue d’une jaquette qui sert à en illustrer le verso et le dos, tandis que la première de couverture du manuel d’instructions sert à illustrer le recto de la boîte. Il s’agit des mêmes boîtes de format carré que celles des jeux Vifi / Nathan pour micro-ordinateurs Thomson.

Afficher la suite Mandragore, jeu de rôle pour ordinateurs d'Infogrames (1985) ...


Mandragore, jeu de rôle pour ordinateurs d\'Infogrames (1985)

Cinemaware Corporation (USA, 1985-1991)



Cinemaware Corporation (USA, 1985) est une société de développement et de distribution de jeux vidéo qui s’est surtout illustrée pendant la seconde moitié des années 1980 en publiant des jeux au concept original et totalement novateur, intitulé « Interactive movie » et inspiré par la fiction interactive (interactive fiction).

Afficher la suite Cinemaware Corporation (USA, 1985-1991) ...


Cinemaware Corporation (USA, 1985-1991)

Trillium / Telarium Corporation (USA, 1984-1989)



Telarium Corporation (USA) est un éditeur de jeux qui apparaît sur le marché nord-américain en 1984, sous le nom initial de Trillium Corporation. La marque étant déjà utilisée par un éditeur de produits éducatifs, Trillium devient rapidement Telarium, après que quelques titres ont déjà été publiés sous ce premier label. Spécialiste des jeux d’aventure avec textes et graphismes, Telarium apparaît aujourd’hui comme l’un des éditeurs emblématiques qui répond à l’engouement pour la « fiction interactive » (interactive fiction) vers milieu des années 1980 : le concept, qui consistait exclusivement à adapter en jeu vidéo un roman, une nouvelle, ou, plus largement, une œuvre de fiction est alors une des réponses à la crise du jeu vidéo : les éditeurs de programmes ludiques pour ordinateurs familiaux cherchent de nouvelles voies à explorer, s’écartant de l’arcade ou du jeu d’action traditionnel. En même temps, le jeu d’aventure, servi par un interpréteur de syntaxe, répond aux exigences d’un public cultivé qui a su apprivoiser l’outil informatique : il s’appuie, se faisant, sur une longue tradition de programmes en texte seul, souvent écrits en dehors de l’industrie du jeu par des passionnés, puis repris à titre commercial.

Lire la suite de Trillium / Telarium Corporation (USA, 1984-1989) ...


Trillium / Telarium Corporation (USA, 1984-1989)

Micro-ordinateur ZX Spectrum de Sinclair Research Ltd. (1982)



Le premier micro-ordinateur véritablement grand public en Grande-Bretagne (et notamment, en Espagne) fut le ZX Spectrum de Sinclair Research Ltd. Jusqu’au rachat de la marque par Amstrad, survenu en 1986, cette machine remporta un véritable succès international, comparable dans une moindre mesure à celui du Commodore 64.

En savoir plus sur Micro-ordinateur ZX Spectrum de Sinclair Research Ltd. (1982) ...


Micro-ordinateur ZX Spectrum de Sinclair Research Ltd. (1982)

Micro-ordinateur ZX81 de Sinclair Research Ltd. (1981)



Le Sinclair ZX81 est un micro-ordinateur 8 bits, construit et commercialisé par la société Sinclair Research Ltd. en 1981. Son boîtier est plat (moins de 2cm d’épaisseur) et noir avec un clavier à membrane ; l’apparence distinctive de la machine est due au travail du designer industriel anglais Rick Dickinson. Sa cible, clairement définie, était avant tout les amateurs d’électronique (il était livrable en kit à monter soi-même) et, plus largement, tout public désireux de s’initier à l’informatique (un pack spécial, nommé « L’initiateur » fut d’ailleurs commercialisé en France). On retrouve dans la machine les trois obsessions de son concepteur, Clive Sinclair : une apparence futuriste (pour l’époque), la recherche d’un coût de fabrication et d’un prix de vente minimum, et enfin, un souci de miniaturisation.

Voir l'article Micro-ordinateur ZX81 de Sinclair Research Ltd. (1981) ...


Micro-ordinateur ZX81 de Sinclair Research Ltd. (1981)

Micro-ordinateur MSX Toshiba HX-10 64 K (1984)



Le HX-10 est un des premiers modèles de MSX, significatif dans l'histoire du standard parce qu'il s'est imposé au Royaume-Uni et qu'il est un des premiers MSX vendus hors du Japon. Il se distingue d'autres MSX par son excellent clavier aux touches colorées qui ressortent sur un boitier gris-sombre de forme rectangulaire assez sévère, la présence d'une double sortie vidéo RF et composite (mais non RCA), d'un port cartouche et d'un connecteur d'extensions.

Afficher la suite Micro-ordinateur MSX Toshiba HX-10 64 K (1984) ...


Micro-ordinateur MSX Toshiba HX-10 64 K (1984)

Ordinateur familial TI-99/4A de Texas Instruments (1981-1983)



Le TI-99/4A, successeur direct du TI-99/4 bénéficie à sa sortie en 1981 de l’expérience du constructeur Texas Instruments sur le marché professionnel des calculateurs. Ce micro-ordinateur, ou ordinateur familial, ambitieux bénéficie d’une conception soignée : son boîtier est recouvert de métal brossé, et offre un port SSC en façade (pour accueillir des cartouches ROM enfichables portant le nom de Solid State Cartridges) et un clavier mécanique noirs assortis. Il est en outre le premier modèle d’ordinateur à être pourvu d’un processeur 16 bits (le TMS 9900). Mais sa puissance de calcul est desservie par le reste de ses capacités, plus conformes à l’époque et aux attentes du marché domestique. Surtout, l’utilisation de la machine est sérieusement limitée par le manque de mémoire vive, un choix qui paraît curieux avec le recul mais s’explique par le coût élevé des composants (le TI-99/4A n’est en effet pourvu que de 16K de RAM à sa sortie).

Afficher la suite Ordinateur familial TI-99/4A de Texas Instruments (1981-1983) ...


Ordinateur familial TI-99/4A de Texas Instruments (1981-1983)

Ordinateur Amiga A600 de Commodore Business Inc. (1991)



Le Amiga 600 ou A600 fut le dernier micro-ordinateur Amiga d’entrée de gamme. Commercialisé en 1992, il correspond à un A500 dans un nouveau boitier de taille réduite, dépourvu de pavé numérique, mais doté d’un connecteur PCMCIA II et d’une interface IDE interne (pour disque dur de 2,5”).

En savoir plus sur Ordinateur Amiga A600 de Commodore Business Inc. (1991) ...


Ordinateur Amiga A600 de Commodore Business Inc. (1991)

Micro-ordinateur Philips VG 8020 (MSX)



Le VG 8020 est le troisième micro-ordinateur répondant au standard MSX du constructeur hollandais Philips, c’est également un MSX I des plus vendus en Europe.

Voir l'article Micro-ordinateur Philips VG 8020 (MSX) ...


Micro-ordinateur Philips VG 8020 (MSX)

Ordinateur Apple Macintosh Plus d'Apple Computer Inc. (1986)



Annoncé en janvier 1986, le Macintosh Plus est une évolution des premiers ordinateurs personnels Macintosh d’Apple (Macintosh 128, Macintosh 512). Il se distingue d’abord de ces derniers par son évolutivité, nouvelle à l’époque.

Afficher la suite Ordinateur Apple Macintosh Plus d'Apple Computer Inc. (1986) ...


Ordinateur Apple Macintosh Plus d\'Apple Computer Inc. (1986)

Glossaire informatique



Glossaire sélectif et partial de la micro-informatique ou informatique individuelle abordée sous l’angle du collectionneur rétro. Les entrées sont classées par ordre alphabétique.

Voir l'article Glossaire informatique ...


Glossaire informatique


123