Simulation (page 3)

 
Simulation
 



Jeux de simulation.


134 contenus distincts sont actuellement enregistrés sous cette catégorie.

1234567

Roadsters de Titus Software pour Sega Dreamcast (version PAL EU)



Roadsters est un jeu de course auto orienté... Route... Road=route, pigé ? Sinon, qu’ajouter d’autre à son sujet... Que... Encore... Oui, encore un jeu de bagnoles pour DC. À croire qu’au cimetière des jeux ratés, cette catégorie emporte automatiquement toutes les meilleures places (ah non, j’oubliais les jeux de poney, encore mieux même s’ils ne sont pas aussi nombreux...)


Roadsters de Titus Software pour Sega Dreamcast (version PAL EU)

Deadly Skies aka Airforce Delta, de Konami pour Dreamcast (version PAL)



Deadly Skies, est le titre européen de Airforce Delta : on comprend aisément pourquoi, vu le degré de débilité du second... Et pourtant... Ce jeu est réputé être le seul *véritable* jeu de combat aérien disponible sur Dreamcast et aussi, un (le seul ?) jeu de Konami (enfin) à la hauteur de cette plateforme.


Deadly Skies aka Airforce Delta, de Konami pour Dreamcast (version PAL)

Virtua Tennis 2 pour Dreamcast (complet en version PAL FR)



Deuxième opus des Virtua Tennis à sortir sur la Dreamcast, Virtua Tennis 2 est aussi le dernier sur la console de l’éditeur. L’approche réaliste franchit un nouveau pas et la jouabilité est identique à celle du premier titre de la série.


Virtua Tennis 2 pour Dreamcast (complet en version PAL FR)

Mashed: Drive to survive, une course de bolides armés à l'ancienne pour PC (Empire Interactive, 2004)



Il est des jeux budget —j’en voie déjà interrompre la lecture— qui sortent dans l’indifférence générale, font un tour et puis s’en vont des étals. Ce genre de jeux se fait ensuite racheter en lots par des discounteurs peu scrupuleux —et, croyez-moi, il y en a !— qui les remettent en vente après quelques mois ou années à des prix subliminaux (du genre 1 euro le jeu neuf). Et bien, Mashed de Supersonic Software (avouez que ça ne s’invente pas comme nom de studio pour un jeu de bolides !) et commercialisé par Empire Interactive sur PC dans nos contrées en août 2004 est de ceux-là.

Lire la suite de Mashed: Drive to survive, une course de bolides armés à l'ancienne pour PC (Empire Interactive, 2004) ...


Mashed: Drive to survive, une course de bolides armés à l\'ancienne pour PC (Empire Interactive, 2004)

Wing Commander d'Origin Systems sur Amiga ou l'avènement du PC (1992)



Il n’y a pas à tergiverser : la version pour Amiga de Wing Commander est nettement moins bonne —comprenez moins jouable— que l’original sur PC, pourtant sorti en 1990[1], du moins sur mon Amiga 600. Les explications sont multiples, mais la plus probante est celle des conséquences de l’infériorité technique de la plateforme fermée de Commodore.


Wing Commander d\'Origin Systems sur Amiga ou l\'avènement du PC (1992)

Metal Gear Solid de Hideo Kojima pour Sony PlayStation (édition PAL FR pour PSX et PSOne)



On ne présente plus les jeux Metal Gear Solid de Konami. Ces titres d’action-aventure, de tir et —surtout— d’infiltration en 3D avec une vue à la troisième personne sont dus au génie créatif d’un passionné de cinéma : Hideo Kojima. Ils se caractérisent notamment par un soin particulier apporté aux détails (objets, personnages, décors, scénario, etc.), par une vision pessimiste de la violence, parfois qualifiée de «pacifiste» (le comble pour des jeux de guerre !) et surtout par une mise-en-scène et par une bande-son proprement cinématographiques.


Metal Gear Solid de Hideo Kojima pour Sony PlayStation (édition PAL FR pour PSX et PSOne)

Wing Commander III, le jeu avec Luke Skywalker (1995)



Mark Hamill = Luke Skywalker, donc Wing Commander III = le jeu avec Luke Skywalker. Ah... Non, ça ne marche pas ? Dommage. Bon, de toutes manières c’était juste histoire d’avoir un titre racoleur. Un titre qui attirerait tous ceux qui ont joué à la saga des W. C. sur PC au début des années 1990. Aaaaah, les Kilrathi ! Que d’épiques souvenirs ! Quels nobles adversaires ! Que d’émotion lorsque la gueule... Oui, la gueule du premier d’entre eux apparaît à l’écran... Ces funérailles avec les honneurs militaires... Mais je m’égare : ça, c’était dans le premier jeu de la série. Alors, qu’apporte de nouveau ce Wing Commander troisième du nom ?


Wing Commander III, le jeu avec Luke Skywalker (1995)

Mercenary de Novagen Software (1985) pour Commodore 64 (version cassette)



Jeu (relativement) méconnu qui possède pourtant une communauté de retrogamers bien active, Mercenary: Escape from Targ de Paul Woakes est un des premiers jeux de type bac-à-sable qui possède une fin réellement ouverte. Aujourd’hui éclipsé par un de ses célèbres prédécesseurs, à savoir Elite, Mercenary a pourtant donné lieu à deux suites tout aussi réussies que l’original et il possède une profondeur de jeu inégalée.


Mercenary de Novagen Software (1985) pour Commodore 64 (version cassette)

Othello de CBS / Texas Instruments pour ordinateur Ti99-4/A (complet, solid state cartridge)



La meilleure version du jeu Othello pour ordinateurs 8-16 bits : celle-ci est basée sur le jeu électronique portable de Gabriel Industries (Computer Othello), commercialisé aux USA en 1980 et programmé par Rob Phillips à l’Université de Maryland. 10 niveaux de difficulté, jeu seul contre l’ordinateur ou à deux.


Othello de CBS / Texas Instruments pour ordinateur Ti99-4/A (complet, solid state cartridge)

Road Rash, d'Electronic Arts pour SEGA Saturn (import japonais NTSC-J)



Road Rash, d’Electronic Arts est, à l’origine, un hit sur Genesis / MegaDrive, c’est-à-dire sur console 16 bits. Il fut ensuite adapté sur 3D0, pour tirer parti de la puissance des consoles de jeux de nouvelle génération. La version du jeu pour Saturn est une adaptation directe de la version 3DO.


Road Rash, d\'Electronic Arts pour SEGA Saturn (import japonais NTSC-J)

Grand Theft Auto Vice City (GTA), de Rockstar North pour PlayStation 2 / PS2 (première édition en import NTSC US)



Grand Theft Auto Vice City (Rockstar North, 2002) est la suite naturelle de GTA III, dont il reprend à la fois le moteur et les caractéristiques, et le deuxième GTA a avoir été publié pour PlayStation 2. Celui-ci apporte plusieurs innovations à la célèbre série, tant sur le plan technique qu’en termes de background (surtout) : il ne propose ainsi pas moins de 120 véhicules à conduire et près de 40 armes différentes à collecter. La plus importante innovation, toutefois, est certainement le fait que Vice City offre un univers bien plus vaste et très « typé » à explorer : celui-ci est directement inspiré du Miami mafieux des années 80 (librement interprété en musique).


Grand Theft Auto Vice City (GTA), de Rockstar North pour PlayStation 2 / PS2 (première édition en import NTSC US)

Rallye II (2), de Loriciels pour Amstrad CPC 464 / 664 / 6128 (cassette)



Rallye II (1985) est la suite du jeu de course automobile classique de Loriciels : sorti pour ordinateurs Thomson et Amstrad CPC, le jeu est de bonne facture, sans toutefois se distinguer des productions de l’époque, avec une vue extérieure du véhicule. Il constitue cependant un des rares hits français dans le genre, avec le très estimable (postérieur) Crazy Cars de Titus Software. Les nostalgiques pourront admirer les automobiles aux graphismes très réussis... Pour l’époque !


Rallye II (2), de Loriciels pour Amstrad CPC 464 / 664 / 6128 (cassette)

Speedway, de Free Game Blot pour Thomson MO5 / MO6 / TO7-70 / TO8 / TO9 (cassette)



Speedway est un jeu d’action et de simulation en 3D qui place le joueur au volant d’une automobile pour prendre part à une série de courses de rallye. Le jeu offre des graphismes minimalistes mais fins, une animation étonnamment fluide pour la plateforme, et un réalisme correct en ce qui concerne l’inertie et la réponse des commandes du véhicule. Le joueur doit également apprendre à gérer l’usure de ses pneus, et la quantité de carburant dont il dispose. Enfin, le titre supporte le jeu au joystick ou au clavier.


Speedway, de Free Game Blot pour Thomson MO5 / MO6 / TO7-70 / TO8 / TO9 (cassette)

HeadHunter, de Amuze / Sega pour Sony PlayStation 2 (complet en version PAL FR)



HeadHunter est un jeu d’action-aventure en 3D vue à la troisième personne qui a été développé par Amuze pour Sega, et qui est d’abord sorti sur Dreamcast en 2001. Il demeure un titre largement sous-estimé : tout d’abord, il offre une simulation d’environnement urbain réaliste, entièrement en 3D, et cela avant GTA III. Ensuite, il préfigure par son gameplay et par sa mise-en-scène un Metal Gear Solid 2, tout en offrant une plus grande liberté aux joueurs : les missions, en effet, peuvent être jouées en mode « infiltration », ou, plus classiquement, en éliminant les adversaires rencontrés comme dans tout jeu de tir. Enfin, HeadHunter dispose d’un scénario d’anticipation solide et captivant, qui n’est pas sans évoquer le Robocop de Paul Verhoeven.


HeadHunter, de Amuze / Sega pour Sony PlayStation 2 (complet en version PAL FR)

The Tower de Open Book, pour SEGA Saturn (jeu de simulation en version japonaise NTSC)



The Tower (ザ・タワー), développé par les Japonais d’OPeNBooK Co., Ltd., fut acheté par Maxis qui le distribua ensuite en Occident sous le titre de Sim Tower. Le jeu propose une simulation de gestion de tour (immeuble géant), qu’il faut construire, peupler et organiser pour offrir l’environnement le plus favorable possible à ses habitants, et à ses visiteurs. La version Saturn, distribuée au Japon par Sega (1996), fait une utilisation abondante de menus à icônes pour pallier à l’absence de clavier.


The Tower de Open Book, pour SEGA Saturn (jeu de simulation en version japonaise NTSC)

World Advanced Daisenryaku Koutetsu no Ikusakaze, pour SEGA Saturn (jeu de simulation en version japonaise NTSC)



World Advanced Daisenryaku — Koutetsu no Ikusakaze (ワールド アドバンスド大戦略 ~鋼鉄の戦風~, « Tempête d’acier »), a été développé par SystemSoft Alpha et publié par SystemSoft pour Sega Saturn en 1998. Ce jeu de simulation de guerre (wargame) a pour sujet le second conflit mondial. Il appartient à la très populaire série Daisenryaku (« Grande stratégie ») : probablement la plus célèbre du genre wargame au Japon (et la meilleure).


World Advanced Daisenryaku Koutetsu no Ikusakaze, pour SEGA Saturn (jeu de simulation en version japonaise NTSC)

Cyber Troopers Virtual On, de Sega pour Saturn (version japonaise NTSC-J)



Cyber Troopers Virtual On M.S.B. System V.3.3S, de Sega, est un jeu de simulation de combats de robots (ou mechs) en 3D qui fonctionne sur consoles Saturn : développé par le studio AM3, et publié en 1996, il est une adaptation directe du jeu d’arcade qui fonctionnait sur Model 2, et dont la particularité était de proposer deux contrôleurs analogiques (1996). La version pour Saturn (la meilleure à ce jour) bénéficie d’une réalisation de qualité, à laquelle doit beaucoup la popularité considérable du titre au Japon (le jeu y a fait l’objet de plusieurs rééditions). En particulier, l’action ne souffre d’aucun ralentissement, et les temps de chargement sont très courts.


Cyber Troopers Virtual On, de Sega pour Saturn (version japonaise NTSC-J)

Daikoukai Jidai II, de Koei pour Sega Saturn (jeu de rôle et de simulation en version japonaise NTSC-J)



Daikoukai Jidai II, de Koei, est un jeu de rôle et de simulation de commerce maritime et de combat naval, sorti sur Sega Saturn en 1998 (il existe également sur mobiles, SNES et PlayStation (1997), cette dernière version étant identique à celle pour Saturn). Bénéficiant d’une réalisation et d’un packaging soigné (lequel comprend un manuel de 72 pages, présentant l’univers, les personnages et bien sûr, l’interface du jeu), DAIKOUKAIJIDAI II (pour reprendre l’orthographe de la jaquette) peut passer inaperçu, si ce n’est qu’il marque un sans-fautes et qu’il appartient tout simplement à une des séries de jeux vidéos les plus sous-estimées (hors du Japon) et néanmoins les plus intéressantes du genre.


Daikoukai Jidai II, de Koei pour Sega Saturn (jeu de rôle et de simulation en version japonaise NTSC-J)

Grand Theft Auto San Andreas (GTA), de Rockstar / Take 2 Interactive pour PlayStation 2 / PS2 (complet en version PAL FR)



Grand Theft Auto San Andreas (Rockstar, 2004) est la suite naturelle de GTA: Vice City, dont il reprend à la fois le moteur et les caractéristiques. Toutefois, le jeu change la donne en termes d’ambitions : tout d’abord, il possède un système de jeu amélioré, qui autorise notamment la visée lors des combats, et qui introduit des talents (skills) qu’il est possible de faire évoluer.


Grand Theft Auto San Andreas (GTA), de Rockstar / Take 2 Interactive pour PlayStation 2 / PS2 (complet en version PAL FR)

Metal Gear Solid 2: Sons of Liberty, de Sony pour PlayStation 2 / PS2 (édition limitée avec making-of en version PAL FR)



Metal Gear Solid 2 Sons of Liberty (2002), de Konami, est un jeu de tir et d’infiltration en 3D vue à la troisième personne, dans lequel vous contrôlez les mouvements du super-agent Snake. Ce second opus, premier jeu de la série sorti sur PlayStation 2, est celui dans lequel Hideo Kojima est allé le plus loin dans son désir de créer un véritable film d’espionnage. Il est en outre servi par une intelligence artificielle qui est une des meilleures existantes (à l’époque). Le scénario, complexe et captivant, se déroule dans des lieux clos, à l’atmosphère étouffante : il faut compter une quinzaine d’heures pour en venir à bout.


Metal Gear Solid 2: Sons of Liberty, de Sony pour PlayStation 2 / PS2 (édition limitée avec making-of en version PAL FR)


1234567