Stratégie (page 2)

 
Stratégie
 



Jeux de stratégie (tour par tour, en temps réel, wargames...).


90 contenus distincts sont actuellement enregistrés sous cette catégorie.

12345

The next Tetris d'Ubisoft pour Sega Dreamcast (version PAL FR complète)



The next Tetris est, comme son nom l’indique, un Tetris. Alors, pourquoi next me demanderez-vous ? Parce que ça fait «cool» ? Oui, un peu : c’est là la marque française (Ubisoft = société française, hein... Donc, french touch...) En d’autres termes, comme c’est toujours mieux ailleurs, on préfère utiliser l’Anglois plutôt que la langue de Molière pour créer un titre. Enfin, créer est ici un terme plutôt fort. Et on se demande bien pourquoi l’Anglais, puisque Tetris est incontestablement un jeu soviétique à la base... Alors, allez savoir... En tous cas, mis à part une certaine évolution graphique, plateforme oblige et une (petite) pléthore de modes aussi prévisibles que Puzzle ou Marathon, en Duel et autre Tournoi (ne m’en demandez pas plus, j’avoue que je n’ai pas encore lancé le jeu...), c’est bel et bien à un Tetris sur Dreamcast que vous aurez affaire en chargeant cette galette. Alors, si vous voulez utiliser (j’allais écrire : gaspiller) une console de collection 128 bits pour jouer au jeu le plus décliné de l’histoire du jeu vidéo, allez-y ! Sinon, et bien passez votre chemin (à moins que vous ne collectionnez tous les jeux d’Ubisoft ou tous les jeux Pal sur DC, ou tous les Tetris...) J’ajoute que celui-là ne paraît pas particulièrement bon...


The next Tetris d\'Ubisoft pour Sega Dreamcast (version PAL FR complète)

Metal Gear Solid de Hideo Kojima pour Sony PlayStation (édition PAL FR pour PSX et PSOne)



On ne présente plus les jeux Metal Gear Solid de Konami. Ces titres d’action-aventure, de tir et —surtout— d’infiltration en 3D avec une vue à la troisième personne sont dus au génie créatif d’un passionné de cinéma : Hideo Kojima. Ils se caractérisent notamment par un soin particulier apporté aux détails (objets, personnages, décors, scénario, etc.), par une vision pessimiste de la violence, parfois qualifiée de «pacifiste» (le comble pour des jeux de guerre !) et surtout par une mise-en-scène et par une bande-son proprement cinématographiques.


Metal Gear Solid de Hideo Kojima pour Sony PlayStation (édition PAL FR pour PSX et PSOne)

Sargon III de Hayden Software (Compatible Apple II, II plus, IIe, IIc et IBM PC)



Troisième opus de la désormais célèbre série de jeu d’échecs pour ordinateurs : Sargon III, modestement sous-titré The Ultimate in Computer Chess et programmé comme il se doit par le couple Dan et Kathleen “Kate” Spracklen, est édité comme ses prédécesseurs par Hayden Software. Fait remarquable, la première édition du jeu développé spécialement pour Motorola 6502 (en disquettes et en 1983) contient à la fois la version pour l’Apple II et une version pour son concurrent malheureux, le rare IBM PC Junior (IBM PC Jr). Comme ses prédécesseurs, Sargon III se distingue surtout par la qualité de son I.A., l’interface étant quant à elle spartiate (les coups sont saisis successivement sur deux colonnes en mode texte).


Sargon III de Hayden Software (Compatible Apple II, II plus, IIe, IIc et IBM PC)

Sargon II de Hayden Software (Atari 4 / 8 / 1200 cassette 16K)



Deuxième version (révisée) du programme de jeux d’échecs pour micro-ordinateurs Sargon. Sargon II reprend l’intelligence artificielle programmée en assembleur par Dan et Kathleen “Kate” Spracklen qui avait fait le succès du premier du nom et qui demeure tout à fait capable de mettre à mal un joueur amateur.


Sargon II de Hayden Software (Atari 4 / 8 / 1200 cassette 16K)

Mercenary de Novagen Software (1985) pour Commodore 64 (version cassette)



Jeu (relativement) méconnu qui possède pourtant une communauté de retrogamers bien active, Mercenary: Escape from Targ de Paul Woakes est un des premiers jeux de type bac-à-sable qui possède une fin réellement ouverte. Aujourd’hui éclipsé par un de ses célèbres prédécesseurs, à savoir Elite, Mercenary a pourtant donné lieu à deux suites tout aussi réussies que l’original et il possède une profondeur de jeu inégalée.


Mercenary de Novagen Software (1985) pour Commodore 64 (version cassette)

Othello de CBS / Texas Instruments pour ordinateur Ti99-4/A (complet, solid state cartridge)



La meilleure version du jeu Othello pour ordinateurs 8-16 bits : celle-ci est basée sur le jeu électronique portable de Gabriel Industries (Computer Othello), commercialisé aux USA en 1980 et programmé par Rob Phillips à l’Université de Maryland. 10 niveaux de difficulté, jeu seul contre l’ordinateur ou à deux.


Othello de CBS / Texas Instruments pour ordinateur Ti99-4/A (complet, solid state cartridge)

The Tower de Open Book, pour SEGA Saturn (jeu de simulation en version japonaise NTSC)



The Tower (ザ・タワー), développé par les Japonais d’OPeNBooK Co., Ltd., fut acheté par Maxis qui le distribua ensuite en Occident sous le titre de Sim Tower. Le jeu propose une simulation de gestion de tour (immeuble géant), qu’il faut construire, peupler et organiser pour offrir l’environnement le plus favorable possible à ses habitants, et à ses visiteurs. La version Saturn, distribuée au Japon par Sega (1996), fait une utilisation abondante de menus à icônes pour pallier à l’absence de clavier.


The Tower de Open Book, pour SEGA Saturn (jeu de simulation en version japonaise NTSC)

Azel Panzer Dragoon RPG (Panzer Dragoon Saga) pour SEGA Saturn (complet en version japonaise NTSC)



Azel Panzer Dragoon RPG (アゼルー  パンツァ−ドラグーンRPG, mieux connu sous le nom de Panzer Dragoon Saga en Occident) est chronologiquement le troisième jeu sorti dans la série des « Panzer Dragoon ». Comme ses prédécesseurs, il est l’œuvre magistrale de la Team Andromeda (une équipe de développement de SEGA) dirigée par Yukio Futatsugi. Sorti en 1998, le jeu a pu être perçu (à tort) comme une sorte d’ode funèbre pour la console sur laquelle il a été écrit, puisque cette dernière a ensuite cédé la place à Dreamcast. Cependant, d’autres titres sont sortis ensuite sur Saturn, et Azel RPG n’est pas celui qui fait le mieux la démonstration d’une maîtrise totale de la plate-forme (même s’il en est la preuve !).


Azel Panzer Dragoon RPG (Panzer Dragoon Saga) pour SEGA Saturn (complet en version japonaise NTSC)

World Advanced Daisenryaku Koutetsu no Ikusakaze, pour SEGA Saturn (jeu de simulation en version japonaise NTSC)



World Advanced Daisenryaku — Koutetsu no Ikusakaze (ワールド アドバンスド大戦略 ~鋼鉄の戦風~, « Tempête d’acier »), a été développé par SystemSoft Alpha et publié par SystemSoft pour Sega Saturn en 1998. Ce jeu de simulation de guerre (wargame) a pour sujet le second conflit mondial. Il appartient à la très populaire série Daisenryaku (« Grande stratégie ») : probablement la plus célèbre du genre wargame au Japon (et la meilleure).


World Advanced Daisenryaku Koutetsu no Ikusakaze, pour SEGA Saturn (jeu de simulation en version japonaise NTSC)

Populous de Bullfrog / Electronic Arts (1989) pour Atari ST (complet en version européenne allemande)



Jeu de stratégie en temps réel appartenant plus précisément au genre God-like qu’il a défini (le joueur contrôle un dieu), Populous (Bullfrog / Electronic Arts, 1989) est le titre qui a fait connaître Peter Molyneux (Black and White, Fable...). Si le premier du nom a connu de nombreux avatars (dont des extensions, deux suites officielles et un jeu à part, nommé Power Monger, également de Bullfrog également), il demeure à notre avis le plus équilibré et celui qui bénéficie de la réalisation la plus soignée.


Populous de Bullfrog / Electronic Arts (1989) pour Atari ST (complet en version européenne allemande)

Daikoukai Jidai II, de Koei pour Sega Saturn (jeu de rôle et de simulation en version japonaise NTSC-J)



Daikoukai Jidai II, de Koei, est un jeu de rôle et de simulation de commerce maritime et de combat naval, sorti sur Sega Saturn en 1998 (il existe également sur mobiles, SNES et PlayStation (1997), cette dernière version étant identique à celle pour Saturn). Bénéficiant d’une réalisation et d’un packaging soigné (lequel comprend un manuel de 72 pages, présentant l’univers, les personnages et bien sûr, l’interface du jeu), DAIKOUKAIJIDAI II (pour reprendre l’orthographe de la jaquette) peut passer inaperçu, si ce n’est qu’il marque un sans-fautes et qu’il appartient tout simplement à une des séries de jeux vidéos les plus sous-estimées (hors du Japon) et néanmoins les plus intéressantes du genre.


Daikoukai Jidai II, de Koei pour Sega Saturn (jeu de rôle et de simulation en version japonaise NTSC-J)

Metal Gear Solid 2: Sons of Liberty, de Sony pour PlayStation 2 / PS2 (édition limitée avec making-of en version PAL FR)



Metal Gear Solid 2 Sons of Liberty (2002), de Konami, est un jeu de tir et d’infiltration en 3D vue à la troisième personne, dans lequel vous contrôlez les mouvements du super-agent Snake. Ce second opus, premier jeu de la série sorti sur PlayStation 2, est celui dans lequel Hideo Kojima est allé le plus loin dans son désir de créer un véritable film d’espionnage. Il est en outre servi par une intelligence artificielle qui est une des meilleures existantes (à l’époque). Le scénario, complexe et captivant, se déroule dans des lieux clos, à l’atmosphère étouffante : il faut compter une quinzaine d’heures pour en venir à bout.


Metal Gear Solid 2: Sons of Liberty, de Sony pour PlayStation 2 / PS2 (édition limitée avec making-of en version PAL FR)

Eggerland Mystery de HAL Laboratory (1985) pour MSX (cartouche seule en version européenne, 1987)



Eggerland Mystery (エッガーランドミステリー) est un jeu vidéo de réflexion (puzzle) sorti en 1985 sur MSX. Développé et édité par HAL Laboratory, le jeu a été conçu par I. Okuyama. Dans celui-ci (comme dans ses suites), vous contrôlez Lolo, un personnage sphérique bleu, non dépourvu d’yeux, de jambes et de bras. Le roi Egger a capturé la princesse Lala, qui appartient à la même espèce de créatures que Lolo, si ce n’est qu’elle rose. Lolo doit donc sauver Lala en traversant les salles du palais d’Egger et en résolvant les nombreux puzzles qu’elles contiennent. Premier opus d’une série célèbre dans le monde entier, et modèle de jeu japonais, Eggerland Mystery est un des jeux à posséder sur MSX.


Eggerland Mystery de HAL Laboratory (1985) pour MSX (cartouche seule en version européenne, 1987)

Lords of Chaos, de Blade Software (1990) pour Sinclair ZX Spectrum (cassette)



Lords of Chaos est un jeu de tactique tour par tour, publié en 1990 par Blade Software et développé par Julian Gollop. Il est la suite de Chaos et l’ancêtre de la série X-COM, du même auteur, et a été adapté sur ordinateurs 16 bits l’année suivante de sa sortie.


Lords of Chaos, de Blade Software (1990) pour Sinclair ZX Spectrum (cassette)

Darklands, de Microprose (jeu-de-rôles pour ordinateurs compatibles PC, 1992)



Darklands (sous-titré « Aventures héroïques dans l’Allemagne médiévale » en version française) est un jeu de rôles et de simulation novateur pour ordinateurs. Développé et publié par Microprose, il est sorti sur compatibles PC / MS-DOS en 1992. Le cadre du jeu est une version gothique et fantastique du Saint-Empire romain germanique au XVe siècle. Réputé pour son réalisme historique, le scénario de Darklands fait cependant intervenir le surnaturel : il est un des premiers titres du type sandbox (bac-à-sable), puisqu’il offre une liberté de jeu inconnue jusqu’alors, et figure notamment parmi la liste des « plus grands jeux de tous les temps » établie par le site Gamespot (ign.com).


Darklands, de Microprose (jeu-de-rôles pour ordinateurs compatibles PC, 1992)

Final Mahjong de MIA (1986) pour MSX (cartouche seule)



Final Mahjong (ファイナル麻雀), de MIA (Micro Information Associates), a été publié sur cartouche ROM et pour MSX, uniquement au Japon, en 1983. Jeu de Mah-jong (stratégie) simple et efficace.


Final Mahjong de MIA (1986) pour MSX (cartouche seule)

Magic Carpet de Bullfrog / Electronic Arts, pour SEGA Saturn (version japonaise NTSC)



Magic Carpet, de Bullfrog Productions, est principalement un jeu de tir en 3D sur terrain fractal (l’environnement est semblable à celui du jeu d’hélicoptère Comanche). Il est d’abord sorti sur PC, en 1994, soit un an après Doom : malgré sa haute qualité technique (pour l’époque), puisqu’il offrait des textures avec un ombrage de Gouraud, il ne connut qu’un succès commercial modeste, principalement à cause de la configuration matérielle puissante qu’il exigeait. Ses adaptations sur consoles de jeux, qui réglaient ce problème, ne se vendirent pourtant pas mieux.


Magic Carpet de Bullfrog / Electronic Arts, pour SEGA Saturn (version japonaise NTSC)

Wizards Harmony, de Arc System Works pour SEGA Saturn (version japonaise NTSC)



Wizards Harmony (ウィザーズハーモニー, 1995) est un de ces titres de simulation scénarisée (considéré comme jeu de rôle) typiquement japonais, exploitant un style manga et à base de menus et d’écrans statiques. Il vous faut ici établir un « club » (ou une école) de magie en enrôlant des étudiants au caractère bien tranché, en leur donnant des sujets à apprendre et en faisant tout pour qu’ils soient satisfaits de leur appartenance. À cause de son genre intemporel, le jeu n’a que peu vieilli et demeure intéressant pour les adeptes. Pour plus d’informations, voir ici.


Wizards Harmony, de Arc System Works pour SEGA Saturn (version japonaise NTSC)

The Transformers: Battle to save the Earth. The Computer Game, d'Activision pour Commodore 64 (version disquette)



The Transformers: Battle to save the Earth, d’Activision (1986) est le premier jeu vidéo sorti outre-Atlantique exploitant la franchise du célèbre dessin animé dont le slogan est (était) “More than meets the Eye!”. Créé par David Crane et mis en musique par Russell Lieblich, le jeu reprend la trame scénaristique de la série animée de Hasbro en vous permettant de sélectionner des autobots pour repousser les decepticons dans un jeu d’action-stratégie unanimement considéré comme mauvais. Les graphismes, toutefois, méritent une mention spéciale, avec des scènes de transformations très réussies. Pour plus d’informations, voir la critique du jeu dans Zzap! 64 ici.


The Transformers: Battle to save the Earth. The Computer Game, d\'Activision pour Commodore 64 (version disquette)


12345