Dragontorc (The Dragontorc of Avalon) de Hewson Consultants pour ZX Spectrum 48K (1985)

Dragontorc (The Dragontorc of Avalon) de Hewson Consultants pour ZX Spectrum 48K (1985)

  • 23.10 €
    jeu complet en très bon état et parfaitement fonctionnel (malgré un chargement délicat...)

Intérêt
Dragontorc est un jeu d’action-aventure développé par Grafgold, la société de Steve Turner et publié sur Amstrad CPC et ZX Spectrum par Hewson Consultants en 1985. Il est la suite directe d’un jeu similaire : Avalon The 3D Adventure Movie (1984). Dans Dragontorc, le héros d’Avalon, Maroc le Mage, doit vaincre une sorcière maléfique et sauver l’Île de Bretagne (la Grande-Bretagne donc).

Le jeu a bénéficié à sa sortie d’excellentes critiques et il est réputé constituer un titre indispensable sur ZX Spectrum. Ainsi, la charmante Clare Edgeley, du magazine Sinclair User écrivit Avalon fans will love Dragon Torc, which is more user friendly. The puzzles are well hidden and tricky. If you have never played Avalon, however, start with Dragon Torc, it is the better game. (on peut certainement prêter bon goût à Clare Edgeley, puisqu’elle est par ailleurs la conceptrice du sublime Carrier Command...)

PS. N'oubliez pas de consulter la fiche du jeu Avalon : il y a un concours sur ce dernier !




 Article disponible 

Jeu complet et en très bon état en version d'origine anglaise (boîtier en plastique noir, jaquette illustrée en couleurs, instructions, carte, codes de protection). Peu commun.



Catégorie (1) Sinclair ZX Spectrum 
 
Catégorie (2) Jeu vidéo 
 
Catégorie (3) 1985 
 
Catégorie (4) Années 1980 
 
Catégorie (5) Action-aventure 
  Contenu sous droits d'auteur - Dernière mise-à-jour : 2016-11-29 18:25:33

Recommandations

attachment icon
Avalon (ou The Legend of Avalon, 1984) n’est pas The 3D Adventure Movie annoncé par l’éditeur. Ce n’est pas très grave, c’est un jeu à la Ultimate, c’est-à-dire de l’arcade-aventure à pièces multiples (en vue faussement tri-dimensionnelle) avec des bavures de couleurs bien visibles lorsque le personnage (ou les adversaires) passent devant un élément de décor, faute à la machine qui n’a pas de lutins... C’est sinon surtout un titre très difficile, mais gratifiant, trop souvent négligé dans les hit-parades du Spectrum d’ailleurs. Son packaging est simple, mais séduisant (boîtier clam’s, jaquette illustrée, carte imprimée en couleurs, instructions et codes de protection : d’accord, les codes de protection sont pénibles, car ils sont imprimés en tous petits caractères et en bleu !)