Ordinateur familial TI-99/4A de Texas Instruments (1981-1983)

Ordinateur familial TI-99/4A de Texas Instruments (1981-1983)


Intérêt
Le TI-99/4A, successeur direct du TI-99/4 bénéficie à sa sortie en 1981 de l’expérience du constructeur Texas Instruments sur le marché professionnel des calculateurs. Ce micro-ordinateur, ou ordinateur familial, ambitieux bénéficie d’une conception soignée : son boîtier est recouvert de métal brossé, et offre un port SSC en façade (pour accueillir des cartouches ROM enfichables portant le nom de Solid State Cartridges) et un clavier mécanique noirs assortis. Il est en outre le premier modèle d’ordinateur à être pourvu d’un processeur 16 bits (le TMS 9900). Mais sa puissance de calcul est desservie par le reste de ses capacités, plus conformes à l’époque et aux attentes du marché domestique. Surtout, l’utilisation de la machine est sérieusement limitée par le manque de mémoire vive, un choix qui paraît curieux avec le recul mais s’explique par le coût élevé des composants (le TI-99/4A n’est en effet pourvu que de 16K de RAM à sa sortie).

Finalement, la machine souffrit d’un mauvais positionnement sur le marché qui la mettait en concurrence avec des systèmes moins onéreux (notamment le Commodore VIC 20), et cependant plus polyvalents. En outre, son coût de fabrication relativement élevé, conjugué à une politique commerciale agressive pour rester sur le marché, due au marketing, faillit coûter son existence au fabricant texan.



Une des particularités du TI-99/4A est qu’il dispose d’une logithèque relativement importante (pour l’époque, et compte tenu de ses difficultés à s’imposer) presque entièrement originale, même si elle demeure très classique. Peu de titres sortis sur cet ordinateur, en effet, ont été adaptés --depuis ou vers-- d’autres plateformes. Celle-ci contient des langages de programmation, des progiciels et, bien sûr, des jeux, principalement sur support Solid State Cartridge (ces dernières offraient alors des performances inégalées par rapport les autres mémoires de masse, mais souffraient aussi d’un coût de fabrication élevé.)

Caractéristiques

  • Microprocesseur Texas Instruments TMS9900 16 bits à 3.3 Mhz
  • RAM 256 octets câblés sur le bus 16 bits CPU
  • VDP RAM 16 Ko. Adressage sur 8 bits
  • ROM 26 Ko ( ROM: 8 Ko + Graphic Only Memory: 18 Ko)
  • Processeur Vidéo Processeur Texas Instruments TMS9918A (TMS9929 pour des versions dédiées à l'exportation)
  • Affichage :
    • Texte 40 colonnes x 24 lignes en mode texte
    • 256 X 192 pixels, 16 couleurs. Mode bitmap obtenu seulement en assembleur ou par redéfinition des caractères en Basic.
    • 32 Sprites (accessibles avec les modules Basic étendu, Assembleur ou Mini Memory )
  • Système de Stockage
    • Lecteur K7 (en option)
    • Lecteur 5"1/4 90Ko en 1980 (500$) + contrôleur de lecteurs (300$)
    • Disques durs de 5 ou 10Mo Winchester (en option, non conçu par Texas Instruments)
  • Interfaces
    • Din 6 broches RVB + boîtier SECAM Péritel PHA2037(France) ou boîtier RF (antenne TV)
    • 1 bus d'extension
    • 1 port Cartouche (Solid State Cartridge) pour GROM de 36 Ko max
    • 1 port DB9 pour 2 Joysticks TI (attention! cette prise est propriétaire)
  • OS/Logiciels livrés TI-Basic
  • Capacité Sonore
    • TMS9919 : 3 voix sur 5 octaves (110 à 55938 Hz)
    • 1 générateur de bruits
    • 16 niveaux de volume
  • Clavier Mécanique QWERTY 48 touches ( touches de fonctions et de contrôle)
  • Ecran TV ou moniteur (en option)
  • Périphériques/Accessoires
    • Synthétiseur de parole
    • Boîtier d'Expansion (Pebox)
    • Modems
    • Joysticks
    • Carte d'Extension mémoire 32Ko
    • Carte série/parallèle
    • Cartes SCSI (non conçues par Texas Instruments)
  • Année / Prix Annoncé en Juin 1981 et commercialisé en Novembre / 4700FF ; France : Mai 1982


Catégorie (1) Référence 
 
Évaluation 100.00 %
Contenu sous droits d'auteur - Dernière mise-à-jour : 2010-09-20 14:20:19

Recommandations

attachment icon
Micro-ordinateur Ti99/4A de 1982, reconditionné par nos soins, avec son alimentation externe, câble et convertisseur A/V Péritel RVB, 2 manettes de jeu Texas Instruments, manuel d'instructions et un jeu en module ROM.


attachment icon
Le module d’application Mini Memory, commercialisé en 1981 par Texas Instruments pour ses ordinateurs Ti 99-4/A, est un extension polyvalente au cœur de laquelle se trouve une extension de mémoire sous la forme d’un module enfichable (de type solid state cartridge). Ce dernier s’avère en fait indispensable : il offre 14K supplémentaires aux utilisateurs de l’ordinateur, répartis comme suit : 6K de mémoire graphique (GROM), 4K de ROM ordinaire et 4K de RAM (mémoire vive). En outre, il apporte au Ti 99 une mémoire RAM non-volatile (grâce à une pile placée dans la cartouche), la possibilité d’utiliser 24K supplémentaires de RAM en TI BASIC si l’extension de RAM Memory Expansion Unit de 32K est présente, la possibilité de charger du code en langage machine en mémoire vive (soit directement dans la RAM de la machine, soit dans celle de l’extension), un outil de déboguage et des sous-programmes BASIC supplémentaires, notamment les célèbres PEEK / POKE.


attachment icon
Le TI BASIC étendu, ou TI Extended Basic, est la version améliorée du langage BASIC qui est nécessaire pour tirer parti de toute la puissance 16 bits du processeur des ordinateurs Ti99-4 et Ti99-4A. Celui-ci, disponible sous la forme d’une cartouche ROM (solid state cartridge) livrée dans une boîte en carton avec un épais manuel, ajoute en effet une quarantaine d’instructions « étendues ».


attachment icon
Parsec (1982), de Jim Dramis et Paul Urbanus, est probablement le meilleur jeu d’action disponible sur ordinateur Ti-99/4A de Texas Instruments, et en tous cas le plus emblématique de la machine. Ce jeu de tir à défilement latéral classique, qui oblige le joueur à ravitailler son vaisseau en fuel, offre en effet une vitesse, une animation et des graphismes d’une finesse incroyables sur ordinateur pour l’époque, parce qu’il exploite le mode « Graphics 2 » du processeur 16 bits de l’ordinateur, le TMS9918. Pour la petite histoire, 2 des ennemis que les joueurs doivent affronter au cours des 16 niveaux du jeu sont nommés d’après les auteurs : les dramites et les urbites.


attachment icon
Munchman, pour ordinateurs Ti-99/4 et 4A, de Texas Instruments, est le clone de Pac-Man officiel pour cette machine. Il est commercialisé, comme d’habitude pour les produits du fabricant texan, en cartouche ROM (Solid State Cartridge) dans grand un boîtier bi-partite en plastique noir et translucide. Le jeu, développé par Jim Dramis, est sorti au premier trimestre 1982. Pour plus d’informations, voir ici.


attachment icon
Star Trek: Strategic Operations Simulator (1983) est l’adaptation pour ordinateurs Ti-99/4A, de Texas Instruments, du hit d’arcade de Sega. Réalisé sous licence d’après la célèbre série télévisée de Paramount Pictures (et également adapté à l’époque sur Atari 5200), le jeu offre de bons graphismes et bénéficie en outre de la présence du synthétiseur vocal (optionnel) pour offrir un son alors exceptionnel avec les voix des acteurs. Cette version est généralement considérée comme la meilleure. Pour plus d’informations, voir ici.


attachment icon
Bon exemplaire de ce livre contenant des listings inédits de programmes en Basic pour Ti 99-4/A.


attachment icon
Volume consacré au Texas Instruments Ti99/4A, dans la collection « 102 programmes ».


attachment icon
Initiation au langage Assembleur du Texas Instruments Ti 99-4/A (avec le module mini-mémoire). Rare Manuel de référence consacré à ce langage. 214 p., sans illustrations.


attachment icon
Ensemble de deux volumes constituant probablement le meilleur livre paru sur le Texas Instruments Ti 99-4/A, le premier consacré à l'initiation et le second consacré à la programmation avancée de ce micro-ordinateur.


attachment icon
Blasto est un jeu d’arcade et d’action classique développé à l’origine par Sega / Gremlin. Son adaptation sur ordinateurs Texas Instruments Ti 99-4/A fut réalisée par Milton Bradley en 1981, et il s’agit probablement du premier jeu Sega disponible sur un système informatique domestique. Pour plus d’informations, voir ici.