vendredi 02 décembre 2016

Parcourez les contenus du site par date de publication ou de mise-à-jour :

« décembre 2016 »
DLMMJVS

2 contenus ont été créés, publiés ou mis-à-jour pendant cette période.

Barbarian II: the Dungeon of Drax, de Palace Software pour Commodore 64 (1988)

 20.90 €*
(*) plusieurs choix disponibles


Y a-t-il une vie après Barbarian de Palace Software ? Pour certains, la réponse est oui : Barbarian II, des mêmes, est clairement le fruit d’une évolution très féministe voulue par les concepteurs du jeu en l’an de grâce 1988 : en effet, dans ce second opus, vous pouvez enfin choisir de contrôler l’héroïne en bikini du premier plutôt que l’avatar de Conan à l’épée tournoyante... Et Mariana aka Maria Whittaker—car tel est le nom de la belle— s’avère tout aussi dangereuse que son alter-ego testostéroné. Pour le reste, il faut signaler que Barbarian II est un Beat’em all et non plus un Beat’em up (ou l’inverse : je ne sais jamais...) : si le côté «action-aventure» demeure limité au strict minimum dans le jeu, les duels et les arènes statiques du premier laissent en effet leur place à des tableaux multiples que vous parcourrez tout en affrontant un nombre conséquent créatures non humaines et parfaitement léthales (et dont la forme, vous diront les mauvaises langues, est tout à fait représentative des limites techniques de l’époque...)


Barbarian II: the Dungeon of Drax, de Palace Software pour Commodore 64 (1988)

Targhan de Silmarils (1993) pour Commodore Amiga



Décidément, chez Silmarils on n’a pas vraiment peur du plagiat. Mais on essaye de le faire bien et même, on fait en sorte de surpasser l’original ! Ce Targhan de 1989, programmé par Michel Pernot, constitue de toute évidence un titre directement inspiré par le Barbarian de Psygnosis (1987) ou sa suite. Les graphismes de Pascal Einsweiler, que ce soient les lutins ou les décors du jeu, sont irréprochables et mémorables encore aujourd’hui. Hélas, comme pour son aîné, la jouabilité introduit un temps de latence désagréable entre le déclenchement d’une action et sa traduction à l’écran, on plutôt souffert du temps qui passe... Au final, Targhan demeure un titre à collectionner, difficile, mais très agréable à regarder. Il vous faudra disposer quand même de 1 Mo de RAM.


Targhan de Silmarils (1993) pour Commodore Amiga