Apple //c d'Apple Computer (1984)

Apple //c d'Apple Computer (1984)


Intérêt
Dernier ordinateur 8 bits de la marque à la pomme, l'Apple //c (souvent orthographié « Apple IIc » et parfois « Apple 2c », le « c » signifiant « compact ») est aussi son premier portatif. Il aurait été conçu, selon la légende, pour contrer le succès grandissant rencontré par les clones de son grand-frère, l'Apple //e.



Près de 7 ans après la sortie du premier modèle de la famille Apple II, le //c synthétise en effet tout le savoir-faire du constructeur ; il reprend ainsi les caractéristiques techniques de ses aînés (II, IIe, et II+) et les intègre dans une unité centrale pourvue d'une poignée qui sert aussi de support pour incliner le clavier, et bénéficiant d'un design actualisé (annonciateur de celui du IIgs). Ce faisant, Apple améliore avec le //c certaines caractéristiques de ses prédécesseurs de manière notable : ainsi, la mémoire vive (RAM) est portée à 128 Ko, extensibles à 1024 ; le processeur utilisé est un 65C02 (en lieu et place du 6502 d'origine : il consomme moins d'énergie et chauffe moins que ce dernier). Les contrôleurs vidéo (40/80 colonnes), souris/manette, et disque sont intégrés, et surtout, l'unité centrale possède désormais un lecteur de disquettes 5,25’’ interne. En contrepartie, les possibilités d'extension du //c sont plus limitées que celles des modèles //+ et //e, et le clavier, bien que d'excellente facture, est moins robuste, donc moins adapté à un usage intensif (entendez, professionnel).

La durée de commercialisation de l'Apple //c fut d'environ quatre ans, sa dernière évolution étant le //c plus, présenté seulement en 1988. Cependant, dès 1986, les ventes du //c, comme celles de toute la famille Apple II commencent à s'essouffler face à celles des Macintosh (en 1987, elles représentent toutefois encore près de la moitié des revenus du constructeur).


Ordinateur individuel Apple //c
Déclinaisons : Apple //c, Apple //c+
Constructeur Apple Computer Inc.
Année de sortie 1984
Fin de commercialisation 1988
Microprocesseur MOS 65c02 8 bits, 1.024 MHz
Coprocesseur(s) aucun
RAM 128K extensible à 1 Mo
ROM 32K
Langage en ROM BASIC Applesoft
Système d’exploitation, logiciels Apple ProDOS (Professional Disk Operating System), divers logiciels de démonstration
Modes d'affichage Texte : 24 x 40 ou 24 x 80 caractères (40 / 80 col.) 40 x 48 en 16 couleurs, 80 x 48 en 16 couleurs, 280 x 192 pixels en 16 couleurs, 560 x 192 pixels en 16 couleurs
Capacités sonores Haut-parleur interne
Entrées/sorties Sortie vidéo composite, 2 ports série, port pour lecteur de disquettes externe, connecteur pour souris, manette ou joystick
Périphériques Lecteur de disquettes 5,25’’ 143 Ko intégré (lecteur 3,5’’ sur le //c+)



Catégorie (1) Référence 
 
Évaluation 100.00 %
Contenu sous droits d'auteur - Dernière mise-à-jour : 2010-09-10 09:58:13

Recommandations

attachment icon
Cet ordinateur Apple //c (les orthographes Apple IIc et Apple 2c sont aussi fréquemment rencontrées) est un modèle français (pourvu d’un clavier AZERTY), fabriqué en Irlande. Sa documentation est disponible en ligne, en anglais et au format PDF, ici).


attachment icon
Ultima V est le deuxième jeu de la « trilogie de l’Illumination », la seconde dans la série conçue et développée par Richard Garriott (« Lord British ») : adapté sur Amiga, Apple II, Atari ST, Commodore 64, DOS et NES, il est le dernier opus développé sur Apple II, et a été écrit directement en langage machine. Dans celui-ci, deux ans après que votre personnage ait obtenu le titre d’Avatar en visitant les huit autels de la vertu (dans le quatrième volet), vous revenez chez vous pour découvrir que « Lord British » a été enlevé et qu’un tyran nommé Lord Blackthorne règne à sa place sur Britannia... « Le jeu fut un succès critique pour son portrait d’un régime dictarorial; le ton de l’ensemble est beaucoup plus sombre que celui d’Ultima IV » (Wikipédia.)


attachment icon
Archon II: Adept est la suite du célèbre jeu de stratégie qui développé par Jon Freeman, Anne Westfall, et Paul Reiche III en 1983. Dans le second volet, adapté sur Apple II,II+,//e et //c par Jim Nitchals, l’échiquier noir et blanc et la succession des « saisons » cèdent la place à un terrain divisé en bandes concentriques qui représentent les différents éléments. Comme dans le précédent Archon, des phases d’action en temps réel, se jouant à deux ou seul contre l’ordinateur, permettent de régler l’affrontement de deux pièces lorsque celles-ci se retrouvent sur la même case.


attachment icon
Jeu d’aventures (Interactive fiction / Fantasy / Introductory Level) en version originale US pour ordinateurs Apple II et compatibles en disquette 5,25’’ 16 secteurs IZO-API (nécessite 48K de RAM, fonctionne sur Apple II, II+, IIe, IIeuroplus, IIc, IIgs, IIc+).


attachment icon
Jeu d’aventures textuel et graphique dont le scénario est basé sur l’œuvre d’Erle Stanley Gardner (version en disquette 5,25 pour Apple IIc, IIe ou II+ avec 64K de RAM). Servi par un package luxueux contenant des indices sur le jeu, The Case of the Mandarin Murder vous propose d’incarner le célèbre avocat Perry Mason pour innocenter la jeune femme du plus célèbre restaurateur de Los Angeles. Rare.


attachment icon
Premier jeu d’arcade véritablement coopératif, Gauntlet offre une vue du dessus colorée et jusqu’à quatre personnages/joueurs simultanés basés sur des archétypes médiévaux-fantastiques. Les personnages disponibles sont un guerrier/barbare, un elfe/archer, un magicien/sorcier, et une valkyrie/amazone : chacun d’entre eux possède armes et attributs distincts pour offrir une expérience de jeu différent. Le jeu consiste à affronter des hordes de créatures hostiles (fantômes, géants, sorciers et autres) qui déferlent depuis des sortes de générateurs qu’il faut détruire. Les niveaux (plus d’une centaine au total) sont des labyrinthes générés automatiquement. Il est possible d’y trouver de la nourriture qui sert à regagner de l’énergie vitale, des potions qui permettent de regagner de l’énergie magique et des trésors qui permettent de gagner des points d’expérience. Des clefs, enfin, permettent d’ouvrir certaines portes. L’attractivité du jeu est extrême : elle repose sur le principe, simple, qu’il ne faut pas laisser une seconde de répit aux joueurs, ce qui rend le jeu très prenant.


attachment icon
Ouvrage destiné aux utilisateurs avancés des ordinateurs Apple IIc qui souhaitent plus particulièrement exploiter les spécificités de ce modèle pourvu d'un nouveau processeur et de 128K de RAM.