lundi 18 mars 2013

Parcourez les contenus du site par date de publication ou de mise-à-jour :

« mars 2013 »
DLMMJVS
01

02

03

04

05

06

07

08

09

10

11

14

20

23

24

30

31

9 contenus ont été créés, publiés ou mis-à-jour pendant cette période.

Les Chevaliers de Baphomet de Virgin Interactive pour PC (édition big box originale en Français de 1996)



Les Chevaliers de Baphomet est un (très bon) jeu vidéo d’aventure développé par les Britanniques de Revolution Software pour MS DOS/Windows, Mac et PlayStation. Il est sorti fin 1996. Un des derniers Point’n click de la grande époque du genre (dans le sillage des jeux de LucasArts), encensé par la critique et adapté jusque tardivement sur une quantité de systèmes (dont la GBA !), LCdB a connu une suite également couronnée de succès qui utilise le même moteur 2D : intitulée Les Chevaliers de Baphomet : les Boucliers de Quetzalcoatl (Broken Sword II: The Smoking Mirror), elle est sortie en 1997.


Les Chevaliers de Baphomet de Virgin Interactive pour PC (édition big box originale en Français de 1996)

Metal Gear Solid de Hideo Kojima pour Sony PlayStation (édition PAL FR pour PSX et PSOne)



On ne présente plus les jeux Metal Gear Solid de Konami. Ces titres d’action-aventure, de tir et —surtout— d’infiltration en 3D avec une vue à la troisième personne sont dus au génie créatif d’un passionné de cinéma : Hideo Kojima. Ils se caractérisent notamment par un soin particulier apporté aux détails (objets, personnages, décors, scénario, etc.), par une vision pessimiste de la violence, parfois qualifiée de «pacifiste» (le comble pour des jeux de guerre !) et surtout par une mise-en-scène et par une bande-son proprement cinématographiques.


Metal Gear Solid de Hideo Kojima pour Sony PlayStation (édition PAL FR pour PSX et PSOne)

Strider 2 (et Strider aussi) de Capcom pour PSX (2000)



Il faut reconnaître une chose aux gens de Capcom : c'est qu'il ne font pas de favoritisme. Enfin, pas trop. À l'opposé d'un Konami qui réserv(e) ses titres glorieux à Sony (vous savez de quoi je parle, hein ?), le Capcom des années 1990 adapte et sort des jeux réussis tour à tour sur PC, sur consoles Nintendo, sur Sega Saturn, puis Dreamcast et enfin, bien sûr, sur Sony PlayStation puis PSOne...


Strider 2 (et Strider aussi) de Capcom pour PSX (2000)

Wing Commander d'Origin Systems sur Amiga ou l'avènement du PC (1992)



Il n’y a pas à tergiverser : la version pour Amiga de Wing Commander est nettement moins bonne —comprenez moins jouable— que l’original sur PC, pourtant sorti en 1990[1], du moins sur mon Amiga 600. Les explications sont multiples, mais la plus probante est celle des conséquences de l’infériorité technique de la plateforme fermée de Commodore.


Wing Commander d\'Origin Systems sur Amiga ou l\'avènement du PC (1992)

R-Type FINAL de Irem pour PS2 (Version PAL FR 2004)



R-Type final se voulait à sa sortie et comme son nom l’indique la version ultime du shoot them up de Irem, entièrement réalisé en 3D. La version européenne de ce hit d’arcade sur PlayStation 2 est sortie en 2004 (contre 2003 pour la version japonaise originale). Elle possède une chanson différente de celle des autres versions à la fin du jeu.


R-Type FINAL de Irem pour PS2 (Version PAL FR 2004)

OutRun 2006 : Coast 2 Coast de SEGA pour PS2 (Version PAL FR)



OutRun 2006 : Coast 2 Coast est sorti en... 2006 (Sans blague). Il vous propose de... Conduire d’une côte à l’autre d’un pays qui ressemble à des États-Unis rêvés dans le genre Land of Arcadia ? Et oui... Enfin, bref, son originalité, son titre ou son scénario ne sont ses points forts. Alors, que sont-ils ? Et bien, dans la mesure où il s’agit de la nième mouture de OutRun par SEGA (du moins d’OutRun version post-Yu Susuki), ses points forts se situent dans le respect du souffle de l’original (et oui, c’est comme ça qu’on entretient une franchise...), dans le choix d’une automobile Ferrari et dans la fille qui se trouve à côté du conducteur, c’est-à-dire vous (vous à la troisième personne ou à la première si vous êtes maso...)


OutRun 2006 : Coast 2 Coast de SEGA pour PS2 (Version PAL FR)

Gunbird Special Edition de Psikyo pour PS2 (édition PAL FR sous label Xplosiv)



Le label Xplosiv offre avec cette édition de deux jeux d’arcade de Psikyo sobrement intitulée Gunbird Special Edition deux nouveaux shoot’em up d’anthologie à la deuxième console de jeux de Sony, à savoir Gunbird et Gunbird 2 (tous deux sont des shooters classiques à défilement vertical, avec armes, bonus et personnages variés). Les Gunbird sont ici réunis sur un même dvd-rom : il faut noter que les premières adaptations des deux titres sur console avaient été faites pour les machines rivales de Sony, à savoir la Sega Saturn pour Gunbird puis la Sega Dreamcast pour le plus raffiné Gunbird 2 : par rapport à celles-ci, l’édition pour PS2 n’apporte, comme on pouvait s’en douter, rien de nouveau. Son acquisition sera donc réservée à ceux qui n’avaient pas les jeux sur ces plateformes.

Lire la suite de Gunbird Special Edition de Psikyo pour PS2 (édition PAL FR sous label Xplosiv) ...


Gunbird Special Edition de Psikyo pour PS2 (édition PAL FR sous label Xplosiv)

Taito Legends II de Taito et Xplosiv Label (deuxième compilation PAL pour PS2)



Compte tenu du fait qu'on a déjà parlé de poulets et de Taito à l'occasion de la présentation de Taito Legends I (le premier du nom), je ne m'étendrai pas ici sur la notion ô combien profitable (pour les éditeurs et souvent pour les joueurs) de compilation de jeux vidéo d'arcade d'un grand nom japonais (ça, c'est Taito).


Taito Legends II de Taito et Xplosiv Label (deuxième compilation PAL pour PS2)

Taito Legends de Taito et Xplosiv pour PS2 (édition PAL FR)



Les amateurs d’arcade connaissent tous le label anglo-saxon Xplosiv créé par les gars d’Empire Interactive Entertainment : ils auront relevé sa présence subliminale à droite de la jaquette de leurs precieuses compilations de jeux, voire de leurs disques de jeu favoris... Pour les autres, sachez qu’Xplosiv est au jeu vidéo européen ce qu’est Label rouge à la volaille française. En réalité, on ne sait pas vraiment à quel poulet on a affaire tant qu’on n’y a pas goûté. Certains sont bons, d’autres moins. Si vous les comparez au jeunôt à l’œil vif et à la chair blanche qui sort de la ferme d’à côté... Aïe ! Là, ça ne tient plus vraiment la route... Sinon, en général, c’est quand même meilleur que du poulet No Name.


Taito Legends de Taito et Xplosiv pour PS2 (édition PAL FR)